presentationequipeabonnementboutiquepubcoteContact

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 28/11/2019 15:56:05 Référence : 49482

Les transporteurs routiers manifesteront à partir du 7 décembre

Ce matin, les transporteurs routiers des Hauts-de-France ont procédé à des barrages filtrants des poids lourds étrangers aux abords des zones frontalières avec la Belgique pour protester contre la politique du gouvernement visant à alourdir la fiscalité du carburant professionnel du transport routier de marchandises de 2 euros / hl (deux centimes par litre).

Le 25 novembre, les sénateurs ont certes fait le choix de la cohérence et de la protection des entreprises françaises du secteur en supprimant l'article 19 du Projet de loi de finances 2020 qui avait été adoptée le 19 novembre dernier par la majorité de l'Assemblée nationale sur proposition du gouvernement (voir 49463). Mais il reste à convaincre les députés d'aller dans le même sens, car c'est la position de l'Assemblée nationale qui l'emportera.

« De nombreux parlementaires ont compris que cette nouvelle taxe allait, à l'évidence, d'abord épargner les camions étrangers utilisant les infrastructures nationales, ensuite accroître les écarts de compétitivité avec les entreprises européennes et, enfin, favoriser, encore une fois, le dumping social pratiqué par des pavillons low-cost », rappelle l'OTRE, qui appelle le gouvernement à modifier sa position en reprenant à son compte l'idée innovante d'Éco-Contribution portée par l'ensemble de la profession (OTRE - FNTR - TLF). Cette alternative a le mérite de la clarté et de la simplicité. Au surplus, elle apporte les recettes supplémentaires pérennes au budget de l'AFITF et retient déjà l'intérêt de nombreux parlementaires.

Lasses de ne pas se sentir défendues et entendues, les entreprises du transport routier exprimeront dans la rue la légitime colère de la profession à partir du samedi 7 décembre prochain et les jours suivants.

« Laissez-nous travailler »

Sur un autre front, une trentaine de chefs d'entreprises du transport, adhérents de la FNTR Nord, se sont mobilisés ce matin devant les grilles de la Préfecture de région à Lille pour manifester leur exaspération face au matraquage fiscal et au « camion-bashing ». Ils ont (symboliquement) remis les clés du camion puisque le gouvernement ne leur donne plus les moyens de travailler, d'investir et de développer leurs entreprises.

Une délégation a été reçue par le Préfet. Ils ont clairement exprimé leurs positions : pas de fiscalité supplémentaire, ni sur le carburant, ni sur les salaires, ni sur les entrepôts. Chaque centime de taxe et de charge vient grever leurs capacités d'investir dans des véhicules moins et non polluants, de recruter les 1.000 collaborateurs dont ils ont besoin, de continuer à les former. Ils ont déploré une fois de plus que tous les efforts de la Profession ne soient jamais reconnus et récompensés. Là aussi, la balle est dans le camp du gouvernement et des parlementaires. - MF

Pendant qu'une trentaine de transporteurs de la FNTR Nord étaient reçus par le Préfet de Lille, les transporteurs routiers des Hauts-de-France ont procédé à des barrages filtrants des poids lourds étrangers aux abords des zones frontalières avec la Belgique

Pendant qu'une trentaine de transporteurs de la FNTR Nord étaient reçus par le Préfet de Lille, les transporteurs routiers des Hauts-de-France ont procédé à des barrages filtrants des poids lourds étrangers aux abords des zones frontalières avec la Belgique

 Reproduction autorisée avec mention Autocar-infos-et-bus.com

 Envoyer cette brève

  Commentaires

  Recevoir notre Newsletter

Dossier - L’offre minicars - minibus
La famille s’agrandit !
L’offre en minis s’est élargie avec des modèles qui se diversifient et qui correspondent de plus en plus aux besoins des transporteurs. Présentation ... +

Energie - Cars, bus et minis au gaz, biogaz, éthanol...
Pourquoi ce sont des choix réalistes...
Après la forte progression des bus au gaz sur le marché français, arrivent les cars suivis des minis au GNV. Principales raisons : il s’agit d’une ... +

Energie - Cars, bus et minis au gaz, biogaz, éthanol...
Belle progression !
L’an dernier, plus de 6 800 cars, bus et minis ont été immatriculés en France. Une remontée spectaculaire après une relative stabilité en 2018 et en ... +

Energie - Cars, bus et minis au gaz, biogaz, éthanol...
Voilà le double étage !
Le constructeur suédois ajoute un modèle dans sa gamme : la version double étage du 9700 assez ressemblant à son modèle mexicain, le 9800 DD. ... +

Energie - Cars, bus et minis au gaz, biogaz, éthanol...
Avec et sans fil !
L’Iveco Bus Crealis In-motion-charging peut être exploité en mode trolleybus et en « full électrique » sans aucun contact filaire. Des perspectives ... +

Energie - Cars, bus et minis au gaz, biogaz, éthanol...
2 midis EX au lieu d’1 !
Le dernier-né de la gamme ligne-excursion de Van Hool est disponible en 2 hauteurs de plancher, « H » et « L ». ... +

L’Isobloc Transcar
Une réalisation prestigieuse
Long de 11,90 m, haut de 3,65 m, l’Isobloc 656DH Transcar Panoramique est l’autocar de tous les ... +

Compte-rendu des Journées Agir (26 et 27 juin)
Panorama des énergies
Les Journées Agir, qui se sont tenues au parc des expos de Poitiers, ont rempli leur mission : présenter aux adhérents une offre la plus large ... +

Olicars à Ennery (Val-d’Oise)
Jeune, dynamique
Depuis sa création en 2015, Olicars ne cesse de progresser. Il faut dire que son dirigeant, Sylvain De Oliveira, a une grande expérience de ... +

Economiser du carburant
Quels outils ?
Il y a plusieurs façons d’économiser du gazole : grâce à la formation et aux outils mis au point par les constructeurs, sans oublier l’aérodynamisme ... +

Bilan des activités chez Otokar et nouveautés
Le Kent électrique dévoilé !
Le Kent électrique est « la » nouveauté du constructeur turc. Bilan des activités en 2018 et présentation des autres matériels, à venir, pour le ... +

Mercedes-Benz eCitaro
Côté autonomie
Le constructeur à l’Etoile a souhaité démontrer l’autonomie réelle de son bus électrique eCitaro. Rendez-vous a été donné à Mannheim pour une ... +

Le Liban en autocar
Lente reprise...
Après des années de conflits, le secteur du tourisme au pays des cèdres reprend lentement des couleurs.Le car y contribue mais est concurrencé parla ... +

Année