presentationequipeabonnementboutiquepubcoteContact

N°167 - Février 2017 N°167 - Février 2017 Profession Profession Enquête Enquête > Stationnement dans 5 grandes villes 34 35 Encore des progrès à faire ! Stationner son car en ville peut devenir un cauchemar... La preuve : il y a peu d'emplacements adaptés au centre-ville et les parkings sont parfois très chers. Bilan. Le stationnement des cars, c'est l'éternel mal de tête pour les transporteurs, tour-operators, etc... Très peu de villes françaises ont fait des efforts ces dernières années pour améliorer la situation. L'un des pires exemples est Paris qui a supprimé des places ! Elle qui est aussi la capitale touristique française par excellence, avec une forte concentration de monuments historiques au centre-ville... Honteux. Règle générale, les arrêts pour montées et descentes sont fortement réglementés, l'agent de la préfecture n'étant pas très loin pour donner un PV via sa tablette électronique ou par le biais de la vidéo-verbalisation... Bref, plusieurs villes continuent de « chasser » les cars de tourisme alors que les retombées économiques pour les musées, monuments, restaurants et hôtels représentent des millions d'euros... Pas encore d'accueil spécifique « autocar » « Un car de tourisme = 30 voitures » aiment à répéter les autocaristes lorsqu'on les attaque sur le volet pollution. « Pourquoi est-on mal jugé ? Ils n'ont rien compris ! (en parlant de certains élus municipaux NDLR) », souligne Claude Ponsot, transporteur à Mouans-Sartoux (06) qui a participé à la grande manif des autocaristes (voir p. 42). Pour lui et comme pour d'autres en France, l'activité de tourisme en autocar passe nécessairement par un accueil groupes qui doit être prévu par les Offices de tourisme et toutes les instances municipales et préfectorales : on doit pouvoir accueillir des groupes au même titre que des individuels ! Et sans parking autocar, il est bien difficile d'assurer du bon tourisme par autocar ! Le manque de parkings autocar est également lié à la configuration géographique de certaines villes, l'accès... Il y a des exceptions : Lyon est l'une des villes qui a maintenu des emplacements dans son centre-ville. Lorsque nous avons commencé cette enquête, nous avons été surpris de constater que pratiquement aucun office de tourisme n'affiche un numéro de téléphone. Il faut passer par Internet. Difficile aussi de vérifier si les places réservées aux autocars sont toujours d'actualité, car les sites Internet ne sont pas toujours à jour. Nos tableaux récapitulatifs vous permettront de connaître les emplacements disponibles à Paris, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux... N'hésitez pas à nous envoyer vos idées et suggestions sur le sujet afin de les faires partager à d'autres transporteurs (adresse : autocar-infos@sejt.com), infos que nous relaierons ! Bordeaux De chaque côté de la Garonne, les autocaristes trouveront quelques emplacements payant (12 places) qui sont autorisés 24 h/24. La ville dispose aussi d'une quinzaine d'aires de dépose et reprise des passagers au centre-ville. Infos : www.bordeaux.fr. Lille La capitale des « Hauts de France » est sans doute celle où les conducteurs de bus galèrent le plus pour trouver un emplacement. Et pour cause : il existe en tout et pour tout trois lieux d'arrêt de courte durée et un seul parking de stationnement de 8 petites places (au centre ville). Les premiers se trouvent devant l'office de tourisme, à côté du palais des Beaux-Arts et à la gare Lille-Europe (dépose minute). Le second est, lui, à la gare Lille-Europe (gratuit). L'immense parking du Champs-de-Mars est fermé nous informe l'Office du tourisme de Lille. Infos : www.lilletourism.com. Lyon Il serait tout de même choquant d'apprendre que la ville qui accueille le salon Autocar Expo tous les deux ans n'ait pas de places réservées pour les autocars de tourisme ! Pour info, il y a environ une centaine de places gratuites pour les cars (mais attention, certains emplacements ont une durée maxi autorisée de 15 mn en moyenne) situées dans différents arrondissements lyonnais. Le Bureau des congrès de Lyon a réalisé un plan pour le stationnement des autocars, accessible sur son site internet (www.lyon-france.com, onglet « Tourisme d'affaires », puis « Boîtes à outils »). Paris Le parking autocar est l'un des plus stricts du pays avec panoplie de règles : « Le stationnement des autocars de tourisme est réglementé et payant à Paris et implique l'acquisition d'un Pass Autocar », peut-on lire dans le livret des emplacements dédiés aux autocars de tourisme. Comment ça marche ? Il existe deux types de stationnement pour les autocars de tourisme à Paris : ? Le stationnement de courte durée : sur l'ensemble des places inclus dans la zone centrale ; il est payant 24 h/24, 7j/7 et limité à 3 heures cumulées par forfait de stationnement (« Pass Autocar »). ? Le stationnement de longue durée : hors places de la zone centrale ; il est payant 24h/24, 7j/7 et limité à la durée du forfait de stationnement («Pass Autocar ») et dans la limite de 7 jours consécutifs. En résumé, le nombre de places totales est de 230 (en courte durée) et de 241 (longue durée), bien insuffisants pour le nombre de véhicules transportant son lot de visiteurs tous les mois et en particulier le week-end de Pâques (entre 600 et 1 000 cars français et étrangers). Ce sont les tarifs les plus chers. Exemples : pour un Pass Autocar occasionnel jour-nuit : 242 € ; journée : 143 € (valable de 8 h à 19 h). Pour un Pass sur place : jour-nuit : 308 € (valable de 8 h à 9 h le lendemain) journée : 209 € (valable de 8 h à 19 h). Il existe aussi les Pass Autocar scolaires ou handicapés (50 % de réduction). Plus d'infos sur www.passautocar.paris.fr. Marseille Sur www.marseille-tourisme.com, vous tomberez sur la page intitulée « Accès et stationnement pour les autocars de tourisme ». Mais attention, il n'est mentionné aucun nombre de places, seulement les adresses et les tarifs, ainsi que les emplacements de dépose/reprise. Pour faire face à l'arrivée de touristes par autocar, notamment ceux embarquant ou débarquant des navires de croisières, la ville de Marseille a dû étoffer ses parkings dédiés aux cars. Inutile de chercher le stationnement de 60 places longue durée au parking Peyssonnel, tout proche du centre-ville, il n'a toujours pas vu le jour ! D'autre part, la FNTV Paca nous informe que des discussions vont avoir lieu prochainement avec les autorités compétentes de Marseille, et de même avec celles d'Avignon. Nice : pas assez de parkings ! A la suite du terrible attentat le 14 juillet dernier sur la Promenade des Anglais, les autocars de tourisme restent les bienvenus dans la deuxième ville de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur derrière Marseille. Le manque de parkings autocar reste cependant un sujet d'actualité, néanmoins, les autocaristes ont deux points de chute principaux : parking Ferber (75 emplacements gardés 24 h/24) et Jean Bouin. Ont été définies une zone de dépose bénéficiant de 3 emplacements aux abords du vieux-Nice, une zone de stationnement composée de 10 emplacements et une zone de reprise structurée par 3 places. A noter que durant la période du carnaval de Nice, (11 au 25 février) le forfait 24 heures est de 40 €. Infos : http://www.nicetourisme.com et réservation sur Nice Bus Park (voir tableau). Nous reviendrons régulièrement sur ce dossier qui est une préoccupation majeure pour les autocaristes. • François GILBERT Nice a prévu des emplacements pour la dépose. Prévoir, à l'avance, son parking au centre-ville de Bordeaux. Il y a peu d'aires de stationnement. A Lille, l'immense parking du Champs-de-Mars ne peut pas accueillir d'autocars pour le moment. Il est en travaux... Photos X D.R. A Lyon, les professionnels bénéficient de plusieurs emplacements situés dans le centre-ville historique et qui sont gratuits. A Paris, le parking est cher et le nombre de places largement insuffisant surtout à Pâques et durant la haute saison. Marseille est également classée dans les villes « Parkings cars insuffisants »... Etonnant, elle qui mise sur son superbe MuCem (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée), bâtiment moderne ci-dessus. Photos X D.R. Nice est une des villes les plus touristiques de la région Paca, mais il manque clairement des places de parking pour les autocars.