presentationequipeabonnementboutiquepubcoteContact

N°167 - Février 2017 N°167 - Février 2017 Profession Profession Portrait d'entreprise Portrait d'entreprise > Cars Moreau à Fontaine Fourches (77) Une famille soudée Les Cars Moreau c'est une histoire de famille, et quelle famille ! Visite chez ce transporteur « multi-activités » Trois générations : le grand-père André, Danielle sa belle-fille, Mickaël son petit-fils. Une entreprise, qui avec 140 cars, a les pieds sur terre ! L'histoire des Cars Moreau est extraordinaire. Nous vous l'avions comptée, une première fois, il y a dix ans (voir A & B Infos 72). Récemment, nous sommes retournés à Fontaine Fourches. Tout commence au milieu des années 50, lorsqu'André et Yvette Moreau, (grands-parents de l'actuel directeur, leur petit-fils Mickaël), se lancent à leur compte. Leur premier car ? Un superbe Delahaye de 27 places. Seul, André ne peut pas tout faire, alors l'entreprise s'agrandit. De Champignelles dans l'Yonne, ils déménagent à Fontaine Fourches en Seine-et-Marne. André est un passionné de cars : « J'ai commencé à conduire à 22 ans et depuis, mes yeux sont toujours rivés sur les véhicules de transport de personnes... » Et la preuve : chaque année, il se rend au salon de l'autocar (Autocar Expo, Busworld...) avec son fils puis, maintenant, avec son petit-fils, Mickaël. En admirant les autocars exposés, d'année en année, il lance : « Quelle évolution depuis les années 50 ! » André a aussi une autre passion : les maquettes d'avion. « J'aime bien aussi voler » dit-il. 2e génération avec Philippe Moreau Nous sommes en 1977-1978. Philippe Moreau, fils d'André, prend le relais même si Yvette et André restent dans les parages. Il a suivi une formation à l'école des transports à l'AFT. Le voici au volant de supers cars de tourisme (des GT HD Setra), car les voyages se développent de plus en plus : mer, montagne, capitales européennes... Et les clients, fidèles, en redemandent ! PDG de 1990 à 2005, Philippe est épaulé par son épouse, Danielle (aujourd'hui présidente des Cars Moreau). Ils se demandent si leur deux fils Mickaël et Sébastien vont prendre la relève un jour ! Eux qui sont « nés parmi les autocars »... Sébastien, l'aîné, fait le premier pas en juillet 1993. Il intègre l'équipe technique pour la gestion du parc et de l'atelier. Quant à Mickaël, il se destine à devenir chimiste ! Sa petite amie, Estelle (qui deviendra son épouse plus tard), a ressenti sa passion pour l'autocar et son diplôme de chimie en poche, il part à l'Ecole du Transport (AFT) et il rejoint lui aussi l'entreprise familiale en septembre 2004 Malheureusement, Philippe Moreau décède et là, c'est le choc. Cet événement est encore frais dans la mémoire des membres de la famille près de onze ans plus tard... L'homme avait beaucoup oeuvré pour faire évoluer l'entreprise. Depuis que Philippe avait pris les commandes, les Cars Moreau n'ont cessé de monter en puissance dans la région avec le rachat d'une panoplie de petites sociétés : en 1993, acquisition de Touring Cars à Marolles-sous-Lignières (Aube) et Cars Prevot à Saint-Florentin dans l'Yonne. En 2000, les Autobus Tonnerrois dans l'Yonne... Il y avait même les Cars Moreau en Savoie ! (la filiale a été vendue en 2010 au groupe Perraud). En décembre 2010, Sébastien décide de quitter les Cars Moreau afin de créer sa propre activité dans son domaine de prédilection, à savoir la chasse. Sa propre armurerie voit le jour courant 2011. Mickaël, qui a pris des responsabilités au sein des Cars Moreau se sent d'attaque, sa mère devenant présidente. Alice et Estelle, les belles-filles de Danielle, sont aussi présentes au sein de la société. Alice au service « Voyages organisés » et Estelle aux « Services réguliers  ». « Je m'étais aperçu que Cars Moreau était devenu vraiment très important, précise Mickaël. Mon père avait bien fait de se lancer, à cette époque de forte croissance car il y avait plein de petites boîtes à reprendre. Elles avaient des activités diverses et variées. Mais je me suis dit qu'il fallait freiner tout cela et rationaliser l'ensemble. On avait pratiquement 200 cars, il fallait, en quelque sorte, réduire la voilure pour rester fort. Et puis se tourner vers l'avenir. » Nouvaux défis En 2002, Touring Cars, Cars Prevot et Autobus Tonerrois, regroupés sous l'entité Touring Cars Moreau, basée à Marolles-sous-Lignières, sont vendus au groupe « Prêt a partir ». Mickaël arrive aussi au moment où une série de réformes touche le transport routier de voyageurs : la ceinture obligatoire, l'arrivée du chrono numérique et les différentes cartes pour le faire fonctionner, mais aussi l'éthylotest anti-démarrage... Côté formation des conducteurs, la Fimo et la FCO deviennent obligatoires. Ce sont aussi des problèmes de plus pour le transporteur ! Sans oublier l'informatique, le suivi des véhicules, les plannings... Adieu papier ou presque ! Le parc est composé de Renault FR1 et d'Iliade, d'Irisbus et, aujourd'hui, d'Iveco Bus (80 % du parc) avec des Crossway qui complètent des plus anciens, Axer et Recreo. Côté cars de tourisme, il y a des Magelys Pro et des Setra. La moyenne d'âge du parc est de 6,5 ans (toutes catégories confondues, grand tourisme et scolaires-lignes). L'entreprise exploite des lignes du Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France) effectue du transport pendant la période scolaire de collégiens sur les départements de la Seine-et-Marne, de l'Yonne et de l'Aube ainsi qu'une activité occasionnelle et touristique. Elle possède aussi sa propre agence de voyages « Moreau voyages » et ce qui devait arriver... Courant 2017, la petite dernière, Aurélie, sœur de Sébastien et de Mickaël va elle aussi rejoindre le groupe pour se consacrer à l'organisation des séjours pour les écoles, collèges et lycées... Elle n'était pas très éloignée de l'activité autocars via sa formation de technicienne de tourisme.... Atelier pour entretien courant La relation entre Cars Moreau et SPL à Mitry-Mory s'est renforcée d'année en année, déjà à l'époque de Philippe. « Nous prenons de plus en plus d'extensions de garantie pour les véhicules acquis et nous continuons de faire l'entretien courant chez nous avec un atelier intégrant la mécanique, la carrosserie et la peinture. Nous employons 8 mécaniciens ». Il reconnaît que les constructeurs ont fait des efforts : « La qualité est là et généralement les immobilisations des véhicules pour causes de pannes diverses est loin derrière nous. Il faut toucher du bois pour que cela continue et que cela progresse ». Transports pour tous Dans l'avenir, Mickaël réfléchit aux alternatives au diesel : « On devra y passer, il y a le gaz, mais là on a un problème d'approvisionnement, l'hybride et l'électrique sont également une possibilité, mais on attend de voir ce que vont faire les constructeurs », dit-il avec confiance. Pour l'instant, son objectif est d'offrir le service demandé par ses clients. « C'est vrai qu'aux Cars Moreau, depuis tout ce temps, il y en a beaucoup. A l'époque de grand-père André, on transportait régulièrement des clients aux marchés. Aujourd'hui, cela va du loisir aux transports de type liaisons domicile-travail et ce, pratiquement 7 jours sur 7 » conclut Mickaël. Question qui nous paraît évidente : avec une telle implication de tous les membres du grand clan Moreau, l'entreprise familiale verra-t-elle une 4e génération ? A suivre  !• François GILBERT L'immense parking de l'entreprise à Fontaine Fourches en Seine-et-Marne permet de manoeuvrer tout type d'autocars. Photos Gilbert A gauche, André et à droite, Danielle Moreau. Photos Gilbert Pour diriger l'entreprise, Mickaël a à ses côtés sa mère Danielle, son épouse Estelle et bien d'autres membres de la famille... Archive Moreau Chez les Moreau, dans les années 80, « le » véhicule qui représente le plus le tourisme en autocar était le Setra S 215 HD. Archive Moreau Le Neoplan Cityliner (ici, en 1995) était très apprécié pour la position surélevée de l'habitacle passagers. Idéal pour admirer paysages et monuments. Archive Moreau André et Yvette Moreau en 1957. La blouse blanche était de rigueur ! LIGNE AUTOCAR MEAUX-MELUN 1 h 10 de parcours en Iveco Bus Crossway Pro Cars Moreau et son collègue Viabus ont créé en juillet 2016 ViaMo dans le cadre de la desserte de la ligne interurbaine du Stif Meaux-Melun. Nous étions présents chez SPL au moment de l'annonce de cette ligne. Longue de 66 km, elle était desservie autrefois en 2 heures. Elle ne l'est plus qu'en 1 h 10 grâce à des autocars Iveco Bus Crossway Pro livrés par SPL à Mitry Mory. Viabus et Moreau ont en effet remporté le marché qu'ils ont décidé d'un commun accord de se partager. Fait rare ! Pour cette ligne, 6 autocars Iveco Bus Crossway Pro de 13 m sont dotés de dispositifs d'information voyageurs innovants réalisés par Réunir (Viabus et Moreau en sont adhérents), d'une plateforme pour usager en fauteuil roulant (UFR), en plus de sièges PMR, soit au total, 61 sièges + conducteur et un espace réservé à l'UFR. Ils sont propulsés par le moteur Iveco Cursor 9 de 8,7 l développant 360 ch. La ligne Meaux-Melun a démarré le 31 août et les horaires vont de 6 h à 21 h dans les deux sens, y compris le samedi. Photo Gilbert Le dernier entrant dans la société est ce superbe Magelys Pro de 12,80 m (voir nos actualités p. 8). Photo Gilbert Le parc, composé de cars Setra et Mercedes, s'est étoffé d'Iveco Bus (Crossway et Magelys) grâce aux bonnes relations entre les Moreau et SPL à Mitry.