presentationequipeabonnementboutiquepubcoteContact

N°175 - Décembre 2017/Janvier 2018 Matériel Présentation Mercedes-Benz Tourismo RHD testé en Croatie Premiers tours de roues Nous avons pu rouler avec l'autocar Tourismo RHD sur les routes croates. Cette nouveauté de l'étoile et l'une des vedettes du salon Busworld, se veut économique, sûre, confortable et fonctionnelle. Rendez-vous est donné à l'aéroport de Split-Kastela, au Sud-Ouest de la capitale de la Croatie, Zagreb. Ce n'est pas la première fois que Mercedes-Benz nous convie dans ce pays au littoral rocheux le long de la mer Adriatique. Car c'est le long de cette superbe côte, entre Podstrana et Trogir, et un peu à l'intérieur des terres, que nous allons rouler avec plusieurs versions du Tourismo RHD, son nouveau car de tourisme. Point de départ des essais : l'aéroport de Split. Premier point positif pour ce modèle, les lignes extérieures. La grille de calandre avec son étoile centrale et ses deux nouveaux phares du grand routier Actros rendent la face avant plus dynamique. Le nouveau pare-brise fortement galbé qui la surplombe en impose par ses dimensions. En passant, il joue un rôle déterminant dans l'aérodynamisme. Les surfaces latérales sont lisses et épurées, un plus indéniable au moment d'entretenir le véhicule ou d'apposer logo et nom de l'entreprise. La partie arrière du nouveau Tourismo RHD a été également optimisée sur le plan aérodynamique : l'extrémité du pavillon comme les montants d'angle ont été cintrés afin de favoriser l'écoulement et de diriger le flux d'air vers les déflecteurs. Avec un Cx de 0,33 le Tourismo rejoint le peloton de tête des autocars les plus aérodynamiques du segment. Poste de conduite bien pensé, planche bien agencée Comme ce fut spécifié au dernier salon Busworld et lors de nos précédentes avant-premières sur ce véhicule, le client a le choix entre deux postes de conduite. Dans le cas du poste de conduite Basic Plus, l'accent a été mis sur une fonctionnalité sans compromis avec de multiples rangements et des possibilités d'extension telles qu'un monnayeur par exemple. En ce qui concerne la variante Comfort Plus, le constructeur s'est attaché à une version plus pratique. La forme spécifique de la planche de bord permet d'accueillir le Coach Multimedia System (CMS). On a devant nous un poste pour le moins très fonctionnel : touches réunies par blocs qui forment des groupes de commande selon le profil d'utilisation. L'époque où les chauffeurs cherchaient fébrilement le commutateur d'éclairage ou de déverrouillage des WC avec des passagers impatients ou désespérés dans le dos est bien révolue. Sur le nouveau Tourismo, il suffit de parcourir la planche de bord du regard pour localiser le bloc souhaité et donc la touche recherchée. Pratique. Siège multiréglages, supers rétros Le siège conducteur Grammer (pivotant) présente des contours ergonomiques et une multitude de possibilités de réglage. Même les conducteurs corpulents de grande taille se sentiront à l'aise dans la mesure où la plage de réglage du siège est agréablement large. La clé de contact conventionnelle a été remplacée par une version électronique située sur la gauche de la planche de bord. Le bouton de démarrage distinct est situé juste à côté de l'élément d'insertion. Il est désormais temps d'insérer la carte conducteur dans le chronotachygraphe numérique. Celui-ci est implanté bien en vue et à portée de main, à gauche également de la partie supérieure du combiné d'instruments. Une fois les rétroviseurs réglés grâce au bouton rotatif intuitif, nous prenons la route. Dès la sortie du parking de l'aéroport, après la barrière de sortie, la visibilité est excellente dans le rétroviseur. On a aussi bien l'espace devant l'autocar sous les yeux que toute la longueur du véhicule jusqu'aux feux de position arrière. Le Tourismo RHD marque avant tout des points dans les espaces exigus, lorsque des manœuvres millimétrées sont exigées - une bonne visibilité à bord de l'autocar de tourisme est synonyme de sécurité et évite les accrochages. La première étape conduit le long de la côte vers Primo?ten. Alors que nous roulons sur une départementale, la circulation n'est pas trop dense. C'est une bonne occasion de se familiariser avec le nouvel autocar. La route serpentant en larges lacets le long de l'Adriatique, l'utilisation du régulateur de vitesse et de distance semble tout indiquée. On ralentit discrètement et en tout confort dès qu'un véhicule plus lent est détecté en amont jusqu'à atteindre la vitesse requise. La circulation s'arrête de temps en temps à un feu. Inutile d'intervenir car outre le régulateur de vitesse et de distance, la boîte de vitesses entièrement automatisée Mercedes-Benz PowerShift est associée à un assistant aux arrêts dans la circulation en accordéon. Cette combinaison permet d'immobiliser complètement l'autocar de grand tourisme, mais aussi de le redémarrer soit automatiquement, soit après un arrêt un peu plus long, par simple pression sur la pédale d'accélérateur. Au volant du Tourismo L A Primo?ten, au centre de cette petite ville côtière, un rond-point aux dimensions réduites surgit. La manœuvre semble mal engagée au vu de la longueur de 14 m du Tourismo L et de son empattement entre les deux premiers essieux d'environ 7 m. Mais grâce au 3e essieu à direction active et à l'excellente visibilité, les roues de l'autocar évitent les rebords de trottoir du rond-point.. Juste après le demi-tour, on a la possibilité d'effectuer une halte en bord de plage pour une pause bienvenue pour les passagers (assis sur des sièges Travel Star Eco) et le conducteur. Le périple se poursuit, le long du port de plaisance Croatia, un vieux port authentique dans lequel se blottissent des bateaux de pêcheurs et des voiliers. On se réjouit non seulement de la visibilité optimale, mais on savoure aussi le paysage côtier grandiose à travers les grandes baies vitrées et le pare-brise bombé aux dimensions généreuses. Décontracté Nous repartons en direction de Split. Plus l'autocar se rapproche de la ville, plus le trafic routier se densifie, mais pas question de se laisser gagner par la nervosité : on peut compter sur les puissants freins à disques et suivre le mouvement de la circulation en toute sérénité grâce à la boîte automatisée à 8 rapports Mercedes-Benz GO 250-8 PowerShift et son 10,6 l de 456 ch. D'autre part, de multiples systèmes d'aide à la conduite veillent à ce que la conduite reste sûre y compris lorsque la circulation devient très dense. Un instant plus tard, un automobiliste fait une queue de poisson à l'autocar et vient se réinsérer dans l'espace de sécurité qui le sépare du véhicule précédent. Le régulateur de vitesse et de distance réagit avec la sérénité qui s'impose - en ne réagissant pas. Le régulateur de vitesse et de distance adaptera la vitesse de l'autocar. A noter que le constructeur proposera en 2018 l'ABA 4 (Active brake assist, dispositif de déclenchement de freinage d'urgence) avec la détection des piétons. Les Tourismo du test étaient équipés de l'ABA 3. Sécurité lors des manœuvres L'heure est venue de regagner l'hôtel. Entretemps, le soleil a disparu dans la mer turquoise. Les lumières de la grande ville commencent à briller. L'éclairage extérieur du Tourismo a été automatiquement activé grâce au capteur de pluie et de luminosité. Si l'autocar de tourisme ne passait pas inaperçu jusqu'ici sur le parcours grâce à ses feux de jour à led marquants, c'est au tour des projecteurs bi-xénon d'éclairer la chaussée de manière optimale. La voie d'accès étroite à l'hôtel en est la meilleure preuve : un lampadaire est éteint, mais grâce à l'éclairage du véhicule, le rocher qui a roulé sur la chaussée juste devant l'entrée n'échappe pas à la vigilance du conducteur. Sur le parking de l'hôtel, la situation se corse une nouvelle fois dans la mesure où l'autocar doit être garé dans un emplacement étroit entre 2 autocars déjà stationnés. Au volant du Tourismo RHD, pas de problème car la caméra de recul offre une excellente visibilité avec sa résolution élevée et sa représentation nette sur l'écran du Coach Multimedia System. Grâce à l'implantation du CMS très haut sur la planche de bord, le conducteur peut laisser sans problème son regard planer entre les rétroviseurs et l'écran. La zone de détection de la caméra est large. Notre dernière tâche consiste à décharger les bagages... Les panneaux de soutes s'ouvrant en parallèle et très haut, ils permettent d'accéder aisément à l'espace de rangement entre les essieux. L'autocar facilite aussi la vie des passagers en simplifiant le transport des bagages à main : les éclairages à led placés judicieusement au centre du ciel de pavillon, au-dessus de l'allée centrale, éclairent, une fois réglés sur l'intensité maximale, non seulement le compartiment passagers, mais aussi les racks à bagages. Fin de mission pour nous avec une seule hâte : c'est de reprendre le volant de ce superbe Tourismo RHD ! • François GILBERT Pour le marché français, le Tourismo RHD en 2 essieux devrait être le plus demandé. COMPARATIF Zoom sur les modèles testés Mercedes est venu avec 5 Tourismo RHD en Croatie. Nous avons pu tester le Mercedes Tourismo RHD en plusieurs longueurs, aménagements et équipements afin de nous familiariser avec ce nouveau modèle. Notre tableau récapitulatif résume, en un clin d'œil, les 5 versions différentes, en 2 et 3 essieux de 12,30 m jusqu'à 14 m. Photos Gilbert Le Toursimo RHD est proposé avec le poste de conduite Comfort Plus (ci-dessus à gauche) et Basic Plus (photo de droite). Les sièges sont des Travel Star Eco. Sont disponibles le 7,7 l OM 936 et le 10,6 l OM 470. Le volume des soutes du Tourismo RHD commence à 10,6 m3 pour atteindre 13,25 m3 (Tourismo RHD L). Photos Gilbert