presentationequipeabonnementboutiquepubcoteContact

A&B Infos 194 | Février 2020 Février 2020 | A&B Infos 194 matériel Analyse - Immatriculations 2019 18 19 Belle progression ! L'an dernier, plus de 6 800 cars, bus et minis ont été immatriculés en France. Une remontée spectaculaire après une relative stabilité en 2018 et en 2017. Au chapitre des immatriculations de véhicules de transport de personnes, la France est le leader européen incontesté avec un marché bien au-dessus de 6 800 immatriculations désormais (comprenant les cars, bus et minis). Avec ce chiffre, c'est enfin une remontée, le marché ayant plafonné à 6 000 immats en 2017 et 2018... Les cars interurbains ont progressé. Les trois premières marques du marché français sont Iveco Bus, Mercedes-Benz et Man Truck & Bus. Notre analyse tient compte des autobus à énergies alternatives au diesel qui ont énormément progressé l'an passé : les hybrides diesel-électriques et les gaz conservent la première place, mais voilà que les bus électriques font une remontée spectaculaire comme le montre notre tableau en p 23. Les questions environnementales préoccupent de plus en plus élus et représentants des collectivités et puis il y a la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 qui oblige les opérateurs de transport et les autorités organisatrices à renouveler intégralement leur flotte de bus par des modèles à faibles émissions dès 2025. Interurbains en tête Les autocars interurbains, les Low-entry et les autocars mixtes dominent. D'autant que plusieurs rentrent dans la catégorie des cars scolaires... Chez Iveco Bus et Mercedes-Benz réunis, les Crossway et Intouro représentent à eux deux 2 136 immatriculations... Un chiffre en forte hausse par rapport à 2019. Si le Crossway est premier sur le podium, l'Intouro de Mercedes-Benz arrivé en France en 2007 conserve la deuxième place... Le Lion's Intercity de Man, troisième, a encore progressé. Les constructeurs proposant des 13 m et des double étage ont obtenu de bons résultats. A ce sujet, Van Hool a immatriculé 6 double étage (2 TDX25 et 4 TDX27), Neoplan 15 Skyliner (la marque est première sur le podium), VDL 13 FDD2 et Setra 11 S 531 DT. Chez Otokar, on a atteint 193 immatriculations (163 en 2018), grâce au Navigo et au Territo, notamment avec 88 et 68 unités respectivement. Cars de tourisme, « cars Macron » Les cars de tourisme et de grand tourisme ont certainement été boostés par les services librement organisés (cars Macron - voir actualités Profession), mais ce ne sont que quelques marques qui sont concernées... Le nouveau Mercedes-Benz Tourismo s'est pourtant bien implanté en 2019 sur le marché, mais c'est surtout l'Irizar i6 qui a surpris : 125 au total, ce modèle arrivant second sur le podium. Les Evadys et Magelys chez Iveco Bus totalisent 116 et 97 respectivement, des chiffres en hausse par rapport à 2018. A noter qu'Iveco Bus a confirmé l'arrêt de la production du Magelys en juin, les dernières commandes ayant été prises en décembre 2019. Chez Man Truck & Bus, on assiste, comme en 2018, à une envolée d'immatriculations avec le nouveau Lion's Coach (117 immatriculations en 2019 par rapport à 85 en 2018), idem pour le Cityliner de Neoplan, l'autre marque du groupe allemand, de 9 en 2018 à 16 immatriculations l'an passé. Man Truck & Bus France affiche un nouveau record d'immatriculations en France à 800 unités (847 avec la marque Neoplan et les châssis) le plaçant en troisième position sur le podium des groupes et marques. Enfin, le Van Hool EX16 a bien percé l'an passé (102 immats). Le Sprinter, roi des minis Comme en 2017 et en 2018, le Mercedes-Sprinter prend la tête des minibus-minicars dépassant les 430 unités, loin devant l'Iveco Daily (379 immatriculations). Les deux challengers qui viennent de renouveler leur gamme vont maintenant tenter de conquérir le marché avec des modèles autres que gazole. Iveco a une longueur d'avance sur Mercedes avec le Daily gaz et électrique (au total 25 immatriculations). Les minibus et minicars totalisent un peu plus de 800 unités (Iveco Daily + Mercedes Sprinter). Pour leur part, les Vuls carrossés en minibus chutent après une hausse en 2018. Renault, avec son Master, reste le leader incontesté de ce secteur (57 immats). Bonne performance également pour le Fiat Ducato (30 unités). Bus en forte hausse 2019 est une très bonne année autobus. L'an passé, l'Urbanway d'Iveco Bus est arrivé en tête (432 immats), laissant loin derrière Mercedes-Benz (305 Citaro) et Man (171 Lion's City). Si l'on totalise les immatriculations d'Heuliez Bus, l'autre marque du groupe On-Highway, soit 378 GX, et celles d'Iveco Bus, on arrive à 810 unités ! On notera la bonne performance de Volvo Bus qui enregistre 16 immatriculations de 7900 et chez Scania la poussée importante du Citywide (54 immatriculations). Si l'on tient compte des résultats 2019 (non encore définitifs pour certains constructeurs), le marché français reste une fois de plus très haut par rapport à ses voisins européens... En raison des élections municipales en mars, on devrait assister à une certaine accalmie en ce qui concerne les autobus. La RÉDACTION Photos Gilbert, archives A&B Infos et X D.R. Podium des interurbains1. 1. Le Crossway d'Iveco Bus est le champion toutes catégories d'Iveco Bus. 2. L'Intouro reste le numéro 1 de l'Etoile en France. 3. Le Lion's Intercity a dépassé les 480 unités en 2019. Podium des cars de tourisme Le Mercedes Tourismo arrive en tête de la catégorie cars de tourisme. Le nombre d'Irizar i6 a plus que doublé l'an passé par rapport à 2018. Man Truck & Bus est 3e avec son Lion's Coach, quasi à égalité avec l'Iveco Bus Evadys. Podium des minibus-minicars 1. En 2020, Mercedes entend renforcer sa postion de leader avec son nouveau Sprinter. 2. Grâce à son nouveau Daily, Iveco Bus entend prendre des parts de marché avec sa version gaz notamment. 3. Le Master du Losange occupe la 3e place chez les minis et la 1re des Vuls carrossés. Podium des constructeurs 1. La marque Iveco Bus, première du marché, a passé le cap des 2 000 immats. 2. L'Etoile reste deuxième du marché, mais a fait moins bien qu'en 2018. 3. Man Truck & Bus créé la surprise en atteignant 800 immats. (+300 par rapport à 2018). Volvo Bus, qui a lancé sa nouvelle gamme 9OOO sur le marché français, a mieux fait en 2019 par rapport à 2018. Avec son EX 16, Van Hool a dépassé les 100 immatriculations en France. Cela devrait se poursuivre cette année. Le Navigo demeure le best-seller d'Otokar en France. 88 exemplaires de ce modèle ont été immatriculés l'an dernier. Le Temsa HD13 a atteint 35 immats l'an dernier et le LD13SB 44 unités. Podium des autobus 1. L'Iveco Bus Urbanway (432 immats) reprend la première marche du podium. Il est leader en gaz. 2. La gamme GX d'Heuliez Bus est à la deuxième place, le GX337 totalisant 215 immats. 3. Mercedes entend prendre des parts de marché en 2020 grâce à son eCitaro et Hybrid. Le parc total, bilan Le parc roulant des cars et bus en France est resté stable en 2018 avec 92 000 véhicules en circulation, chiffre identique en 2017 selon l'Union routière de France. Ils sont ceux qui affichent le plus important parcours annuel de kilomètres soit 37 400 km en moyenne (chiffre de 2018). Au total, Heuliez Bus voit ses immatriculations remonter par rapport à 2018. Sur 378 bus de la gamme GX, il y a eu 215 GX 337 (photo ci-dessus), dont 129 à énergies alternatives (électrique, gaz, hybride diesel/élec. - voir tableau p. 24). Succès pour l'Irizar ie tram électrique qui enregistre 53 immatriculations en France. Etat du parc autobus L'UTP a publié en 2018 une étude sur le parc urbain dans son ensemble. LLe parc compte 20 141 véhicules (autobus, trolleybus, métro, tramway) dont 68 % dans les réseaux hors Ile-de-France. Les modes autobus représentent 86 % du parc, avec une disparité selon la taille du réseau. En effet, il représente 83 % du parc pour les réseaux de classe 1 disposant également de modes guidés contre 98 % pour les réseaux de classe 2 et 3. Le type standard représente 68 % des autobus en exploitation. Le parc routier a progressé de 2,23 % entre 2016 et 2018 indique l'UTP. Age moyen : 7,7 ans 87 % du parc appartient aux autorités organisatrices de la mobilité, 13 % aux opérateurs. L'âge moyen du parc autobus est de 7,7 ans. 28 % des autobus capacitaires utilisent une énergie alternative au gazole (GNV, électricité, ...). Plus de la moitié du parc autobus respecte les normes Euro 5, EEV et Euro 6. 23 % du parc respecte la norme Euro 6, alors que cette dernière sera la seule autorisée à partir de 2020 lors du renouvellement des autobus pour les réseaux de moins de 250 000 habitants, non couverts par un Plan de protection de l'atmosphère (PPA).