presentationequipeabonnementboutiquepubcoteContact

N°181 - Août/Septembre 2018 N°181 - Août/Septembre 2018 Portrait d'entreprise Portrait d'entreprise Profession Profession Debras Voyages (78) 40 41 Debras Voyages fait partie des entreprises d'autocar françaises qui est en mode « actif » 7 jours sur 7, et ce, depuis sa création en plein mai 68, où les étudiants et les ouvriers manifestaient et paralysaient le pays... Issue d'un milieu agricole (cette partie Ouest de l'Ile-de-France comprenait de nombreuses fermes) la famille Debras cultive des céréales, mais un jour... : « Mon père aimait voyager et l'idéal était de le faire par autocar, explique Stéphane Debras, le maire et des représentants d'associations venaient le voir, soit pour organiser des voyages ou bien effectuer des transports. Son Saviem SC1 est vite rejoint par des Mercedes-Benz O321 HL et 608 d'occasion. On aura alors 5 véhicules ». L'entreprise acquiert l'un des premiers Mercedes O303 14R de 12 m, « un modèle exceptionnel pour l'époque ». Son père et sa mère travaillent sans relâche, Stéphane était plutôt occupé à la ferme, mais totalement baigné dans l'autocar. Activité diversifiée Les activités se diversifient : lignes, voyages, transports scolaires, sorties sur demande en particulier au mois de juin, sorties communales... Stéphane va au lycée, intègre la filière électro-mécanique et, à 21 ans, passe son permis D à l'AFT-Iftim (nom de l'organisme de formation avant Aftral). Et là, il commence à « vraiment s'intéresser à la profession » comme il dit. « On était toujours à la ferme, le parking faisait office de garage, avec l'entretien et les réparations dans la cour, c'était incroyable quand on y pense, à cette époque mon père a déjà 7 véhicules ! ». Stéphane Debras prend le relais De 1984 à 1992, Stéphane Debras va prendre le relais, il a cette phrase qui en dit long sur la situation du transport par autocar à cette époque : « La ferme était située dans le village, mais il fallait alors reprendre les choses en main, car il y avait, à ce moment-là, beaucoup de concurrence dans la région. On fait toujours appel à nous pour des sorties ou des voyages de groupe. Je sens que notre activité tient la route, il faut aller de l'avant, parce que l'on a désormais plusieurs clients fidèles ». Les cars sont anciens et cela aussi pèse sur l'image de la société que Stéphane Debras veut redorer. « Si on restait à la ferme, on ne pouvait pas se développer. Notre flotte se compose alors de 10 véhicules et en 1984, je m'occupe des autocars et en 1992, grâce à Christian Voilot, alors directeur chez Van Hool, on achète un 815. Ce n'est ni un grand tourisme ni un interurbain trop basique, mais c'est idéal pour le type d'activité que nous réalisons ». Des chiffres et encore des chiffres... Les banques font confiance à Debras Voyages, qui ne connaît pas la crise. Elle a comme principe « trois années d'avance de trésorerie », une stratégie qui s'avère payante durant les périodes où l'activité stagne. Stéphane Debras possède aussi un sens inné des chiffres et du calcul : « Depuis que je fais ce métier, je compte, souligne le responsable, en fait, je compte tout le temps. Mes parents sont un peu effrayés, mais ils me soutiennent moi et mon épouse, qui tenons maintenant les rênes de la société ». Son père continue de travailler dans l'entreprise jusqu'en 2000, mais bien avant cette date, Debras Voyages a moins recours au papier et fait appel à du matériel informatique, une révolution pour l'époque, pour une entreprise de cette taille : « Je souhaitais que l'on ne perde pas de temps, et puis pour être réactif par rapport à nos concurrents pourquoi ne pas s'équiper d'outils performants ! » s'exclame-t-il. Tour à tour il acquiert ordinateurs, imprimante et logiciel de gestion, et pour communiquer avec les conducteurs, des Radiocom 2000 (téléphone de type émetteur-récepteur) dans chaque car. C'est déjà une avancée car il était impossible de communiquer avec les chauffeurs sauf s'ils étaient joignables via un fixe. Avec le Radiocom 2000, « il était déjà possible d'affecter un conducteur à distance. Pour moi, il ne faisait aucun doute qu'il fallait y aller à fond dans les nouvelles technologies ». Côté matériel roulant, le rythme d'achat est de 2 véhicules par année, mais sans jamais dépasser 10. Certaines années, Debras acquiert plusieurs cars comme en 2004 « une année très soutenue», dit-on, car la société fait alors beaucoup de scolaire. 3 à 4 autocars étaient destinés aux voyages. Côté personnel, Stéphane Debras souligne avec ferveur que « sans le professionnalisme de nos conducteurs, l'entreprise n'aurait assurément pas eu le même destin ! » Moins de voyages Arrive une période où les voyages touristiques s'essoufflent, mais cette situation est généralisée. Chez Debras Voyages, les CL-TL de Van Hool font leur entrée, le transporteur continuant d'entretenir de bonnes relations avec le constructeur belge. Voyages et scolaires Toujours en poursuivant son activité « duo », voyages et scolaires, ce qui fait sa force, Stéphane Debras, agé de 59 ans, estime « que ce métier exige beaucoup de force et de conviction », il réfléchit à l'avenir de sa société. Sans successeur dans sa famille, il décide en 2012 de céder 30 % de sa société au Groupe Lacroix. « Ce fut une sage décision, surtout que le Groupe Lacroix a le même profil que nous, c'est-à-dire la proximité. J'avais également récupéré les contrats scolaires ». Debras faisant maintenant partie d'un groupe important, il bénéficie des mêmes avantages que les autres filiales notamment en termes de remplacement de véhicules. De 30 % à 100 % Peu de temps après, le Groupe Lacroix prend 100 % de Debras Voyages : « Je suis devenu directeur, salarié, mais je reste maître des lieux, explique Stéphane Debras. Je choisis toujours le modèle et la marque de car, et maintenant la société fondée par mon père est pérennisée ». Cars Hourtoule peut fournir des services pour les grosses interventions mécaniques et le Groupe Lacroix joue pleinement son rôle dans le recrutement des conducteurs. Debras Voyages emploie 6 conducteurs à temps complets et 2 encadrants, 2 conducteurs à temps partiels ainsi qu'1 contrat scolaire. L'entreprise peut faire appel, au besoin, à des intérimaires. « Vous pouvez faire passer le message que nous recrutons des conducteurs de car scolaires et périscolaires » souligne le directeur qui estime que la profession a fort à faire pour rendre le métier attirant. Une autre formation s'impose selon lui, qui doit se faire par le biais d'encadrants et de tuteurs, sans oublier une revalorisation du métier... Des paroles qui sonnent justes pour le directeur qui insiste sur l'importance de redonner à l'autocar sa grandeur d'antan. François GILBERT 50 ans et ça continue ! Créée en mai 1968 par Irène et Marcel Debras, Debras Voyages, à Montainville dans les Yvelines, est une entreprise familiale qui a le transport par autocar comme passion... Le fils, Stéphane, a pris la suite de la société aujourd'hui intégrée au Groupe Lacroix. Au siège de l'entreprise, épinglées au mur, des cartes de la région parisienne et de la France. Sur le bureau, des devis et des ordres de mission. Dans la cour de l'entreprise à Montainville. Ci-contre, Stéphane Debras. L'EX de Van Hool, l'une des récentes acquisitions, n'arbore pas encore les nouvelles couleurs de la société avec le logo du groupe Lacroix (photo ci-dessus). Photo ci-dessus : premier voyage au Mont-Saint-Michel en juin 1968. Ci-dessous : lors d'un voyage humanitaire en Roumanie au début des années 90, après la chute du régime de Ceausescu (1989). Ce voyage, à l'initiative de la mairie de Maule, avait pour vocation d'apporter des marchandises et denrées à la population Roumaine. Les sièges du car (Mercedes O303 14 R) avaient été retirés. Marcel Debras (père de Stéphane) en 1985 avec son premier car neuf acheté en 1981, un Mercedes-Benz O303 14 R. Il n'y avait à l'époque pas de climatisation, ni de toilettes, encore moins de vidéo mais bien des sièges inclinables ! Sur un voyage de plusieurs jours, il a été surpris par la neige de mai à Ax-les-Thermes (Ariège). Il lui était alors impossible de se rendre à Andorre (col fermé). Ci-contre un Van Hool 915 TL. Debras Voyages continue aujourd'hui d'acquérir du matériel du constructeur belge. Photos Gilbert / Archives Debras GROUPE LACROIX En bref Le groupe Lacroix emploie 1 300 collaborateurs et possède à ce jour 650 cars et bus. Le Groupe Lacroix, dont le siège social se trouve à Beauchamp (95), est une société de transport indépendante en Ile-de-France et l'une des plus importantes de notre pays.
  • ? Si ses filiales sont principalement en IDF, ses participations se trouvent dans l'Eure, le Rhône et la Haute Loire.
  • ? Il emploie aujourd'hui 1 300 collaborateurs et possède 650 cars et bus.
  • ? Le groupe gère 7 activités dont le transport interurbain et urbain, le transport scolaire, occasionnel et touristique parmi les principales. Il dispose d'agences de voyages, réalise des transports nationaux et fait dans le transport pour personnes à mobilité réduite.
  • ? Il a 19 filiales et participations, dont les Cars Lacroix, Cergy Voyages, Grisel Voyages et Grisel, PNA Aérial, Stavo, Cars Hourtoule et Debras Voyages.
  • ? Si ses valeurs fortes sont centrées sur le client (proximité, qualité de service, sécurité et fiabilité entre autres), le groupe a établi 4 engagements sociétaux dont la sécurité routière, la citoyenneté, l'environnement et le mécénat.
  • PASSION Du volant au manche Stéphane Debras est également un passionné d'aviation. Dès qu'il en a la possibilité, il vole sur Cessna Bird Dog L-19. Stéphane Debras a toujours aimé les avions. Il a un oncle qui était membre d'un club et c'est un peu grâce à lui qu'il va prendre des cours de pilotage. Son avion fétiche ? Le Cessna Bird Dog L-19 datant des années 50. Cet avion d'observation et de formation de l'armée américaine de 10,70 m d'envergure est doté d'un moteur 6 cylindres Continental de 213 ch.  Des photos dans son bureau témoignent de son admiration pour ce modèle tandem. « Avec cet avion, j'ai l'impression de voler avec l'histoire », raconte Stéphane Debras en commenéant les photos d'une escadrille formée pour l'occasion du 14 juillet 1984, remontant les Champs-Elysées. Dans le garage de l'entreprise, il est en train de retaper le deuxième. Il doit passer par tout un réseau de collectionneur pour trouver des pièces, le Cessna Bird Dog L-19 ayant été retiré en 1974 aux USA. Plus de 3 400 ont été construits. Autre achat récent : ce Yutong EC9 (9 m) de 39 places importé en France par Dietrich Carebus Group. Photos Gilbert et X D.R. CHIFFRES Le parc, en détail Outre un Isuzu Harmony, sur le point de quitter l'entreprise, Voyages Debras dispose de 3 autocars grand tourisme : 2 Van Hool EX de 13 dont 1 tourisme, 1 TX mixte du même constructeur, 2 Temsa RD (1 tourisme et 1 ligne), et 4 scolaires. Le dernier est un midi scolaire Yutong aux nouvelles couleurs de l'entreprise au sein du Groupe Lacroix. Photos Gilbert et X D.R. Temsa RD 13 m version mixte vidéo climatisé. Ce questionnaire à l'intention des clients permet de savoir si le service rendu a été satisfaisant... Un « retour » important pour Debras Voyages.